09-72-55-12-83
du lundi au vendredi de 9h à 18h

Les coffrages

Avant de procéder au coulage de votre dalle ou de vos fondations en béton, vous devez réaliser un coffrage en bonne et due forme. Mais de quoi s’agit-il ? Comment le réaliser ? Découvrez notre tuto travaux sur les coffrages.



A quoi sert le coffrage ?

L’étape du coffrage fait suite au terrassement et précède le coulage de votre dalle. Mais de quoi s’agit-il ?

Le coffrage, c’est une structure de bois (ou parfois d’acier ou de contreplaqué) amenée à contenir le béton au moment du remplissage de la dalle. Il est constitué de raidisseurs (l’ossature de bois), d’une “peau” (les plaques au contact du béton) et de solidificateurs de structure (comme des tasseaux).

”Les

Pour bien comprendre, il faut l’assimiler à un moule, destiné à donner une forme idéale à votre béton et à le maintenir en l’état jusqu’à son séchage total. Suite au séchage, le coffrage a vocation à être retiré, pour ne laisser que la dalle.

Un coffrage réussi vous permettra d’obtenir une dalle lisse, droite, sans fissure ni déformation. Il est donc important de le réaliser en respectant certaines précautions.



Comment faire un coffrage ?

Voici les étapes à respecter pour un coffrage de qualité.

1 - Acheter des planches de coffrage

Votre coffrage doit être particulièrement solide pour résister à la pression mécanique du béton au moment du coulage comme du séchage.

Un bon coffrage se définit donc par la qualité de ses planches. Choisissez-les de 27 mm minimum d’épaisseur pour une résistance optimale. Privilégiez des planches en bois brut (chêne, sapin ou bois de sorbier par exemple) de type bastaings ou madriers. Vous pouvez aussi choisir de réutiliser des planches d’occasion en votre possession à condition qu’elles soient suffisamment épaisses.

Enfin, vous pouvez aussi allier des panneaux en aggloméré (en guise de “peau” en contact avec le béton) avec des planches traditionnelles (comme raidisseurs).

Dans tous les cas, les planches de coffrage de votre structure doivent être lisses, planes, parfaitement étanches et disposer d’angles bien droits (à défaut, il faut les retravailler). Tout ça permet d’obtenir un coffrage solide et sans fuite de laitance.

”La

2 - Découper les planches de coffrage

Découpez vos planches aux dimensions exactes de votre coffrage à l’aide d’une scie traditionnelle ou scie sauteuse (pour plus de précision). Pour cette étape, pensez à vous munir de lunettes de protection pour éviter tout risque de projection.

Rabotez ensuite vos planches pour éviter que des copeaux de bois aillent se nicher ultérieurement dans le béton.

”Raboter

Enfin, aidez-vous d’un niveau à bulle pour vérifier la régularité des planches découpées.

”Vérifier

Le conseil de l’expert

Vous coulez une dalle d’extérieur ? Alors celle-ci recevra forcément de l’eau de pluie. Vous devez penser à son évacuation ! Découpez vos planches en laissant une pente de 1 à 2 cm par mètre linéaire sur le haut de l’ossature pour permettre cette évacuation. Dans le cas d’une dalle abritée, passez à 0,5 ou 1 cm maximum.


3 - Assembler les planches de coffrage

Pour assembler vos planches de coffrage, munissez-vous d’un marteau, d’une visseuse et de vis à bois. Commencez par l’assemblage des quatre planches de la peau.

Installez ensuite des raidisseurs horizontaux en guise d’ossature, tous les 50 cm environ. Utilisez au besoin des serre-joints de maçon pour les caler.

De la même façon, ajoutez des raidisseurs verticaux aux quatre coins de votre coffrage pour le stabiliser. Vos planches doivent parfaitement adhérer entre elles pour un coffrage solide.


Le conseil de l’expert

Dans le cas d’un coffrage de forme carré ou rectangulaire, vérifiez que les angles sont bien droits. Pour ça, mesurez ses diagonales, qui doivent être identiques. Le coffrage arrondi quant à lui devra être réalisé avec des planches souples de contreplaqué de 8 à 10 mm ou du carton, derrière lequel vous clouerez une à deux épaisseurs de planchettes de stabilisation.


4 - Solidifier la structure du coffrage

Malgré la résistance de votre coffrage, il est impératif de solidifier davantage votre structure de bois avec des tasseaux. De cette façon, vous êtes certain que le béton ne déformera pas votre coffrage (car on le rappelle : un coffrage déformé équivaut à une dalle pas nette !).

5 - Installer le coffrage

Une fois votre coffrage assemblé et solidifié, il vous suffit de le déposer dans le décaissement prévu à cet effet. Vérifiez ensuite que le haut du coffrage coïncide avec le haut de la future dalle à couler et que la pente d’évacuation est continue.

Huilez ensuite l’intérieur des planches de la peau avec de l’huile prévue à cet effet. De cette façon, elles seront plus faciles à retirer après le séchage du béton.

”Huiler

6 - Le décoffrage

Une fois le béton coulé, laissez-le prendre pendant environ 48 heures. Quant au coffrage, retirez-le 21 jours après le coulage, de sorte d’éviter d’écorner votre dalle. S’il est bien réalisé, celui-ci pourra même vous resservir pour des chantiers ultérieurs de même dimensions.

Le matériel :

Munissez-vous du matériel suivant pour un coffrage réussi :

  • Des planches de coffrage, des raidisseurs et des tasseaux (à partir de 3€ l’unité)
  • Une scie sauteuse (environ 35 €)
  • Un marteau (environ 3 €), une visseuse et des vis à bois (environ 3 €)
  • Un niveau à bulle (à partir de 5 €)
  • Un serre-joint (environ 5 €)
  • De l’huile de décoffrage (5 à 6 € / L)

Une question sur le coffrage ? Un besoin en livraison de béton ? Contactez-nous. Un conseiller Allobéton vous oriente selon les caractéristiques de votre chantier.