09-72-55-12-83
du lundi au vendredi de 9h à 18h

Construire un mur de cloture

”mur


Le mur de clôture est la solution idéale pour délimiter votre propriété et vous protéger des regards extérieurs ou des intrusions. Vous avez le projet de construire votre mur de clôture ? Découvrez dans la suite de cet article toutes les spécificités du mur de clôture ainsi qu’un guide pratique de construction.



Les différents murs de clôture

Pour installer votre mur de clôture, un large de choix de matériaux s’offre à vous : choisissez en fonction de vos préférences ainsi que de l’environnement attenant (accord avec le style de la maison, compatible avec les conditions météorologiques...).

Type de matériau Description
Pierre Esthétique et aspect naturel

Elle se décline sous deux formes :

Pierre naturelle : plus onéreuse,

Pierre reconstituée : plus abordable, il s’agit de béton moulé imitant la pierre naturelle.

Brique Large choix de couleurs et installation facile.

Plusieurs types de briques :

Briques ordinaires : pour les structures non porteuses,

Briques de façade : plusieurs coloris, résistantes aux intempéries,

Briques de construction : durables.

Parpaing Des blocs de béton, durables, résistants et bon marché.

On identifie deux types de béton :

    Béton traditionnel : résistant, autorise la réalisation de finitions,

    Béton cellulaire : plus léger, écologique et coûteux.

De plus, en fonction du matériau choisi, la pose peut également se révéler différente :

  • Pose sèche : uniquement pour les murs de clôture en pierre, il s’agit d’empiler les pierres les unes sur les autres,
  • Pose avec du mortier pour les briques et les parpaings. Une telle pose vous coûtera entre 1000 et 6000 euros pour une hauteur d’environ 1m.


La réglementation concernant les murs de clôture

Les règles de voisinage

Lorsque vous érigez une clôture, les premières personnes concernées par votre ouvrage sont vos voisins. Ainsi, prévenez-les lorsque vous souhaitez construire votre mur de clôture. Prévoyez une marge entre le mur et les limites de votre propriété afin de ne pas empiéter sur le terrain voisin.

Dans le cas d’une clôture mitoyenne, vos voisins doivent donner leur accord. Toutefois, l’avantage est que vous avez la possibilité de partager les frais !

Les démarches administratives

Il est conseillé de vous rendre en mairie afin de consulter le PLU (Plan Local d’Urbanisme) pour connaître les règles spécifiques à votre commune. Pour les murs de clôture d’une hauteur inférieure à 2 mètres, vous n’avez pas besoin d’effectuer une déclaration de travaux ou d’obtenir un permis de construire.


Bon à savoir !

Ces règles peuvent cependant changer si votre propriété se situe par exemple à proximité de monuments historiques ou aux abords de sites protégés.




Les étapes du chantier

Muni(e) de toutes ces informations, vous êtes maintenant en mesure de passer aux travaux de construction de votre mur de clôture. Ci-dessous, les étapes essentielles pour monter un mur en parpaing ou en briques.

1.La préparation du terrain

Tout d’abord, il convient de déterminer les dimensions de votre mur de clôture. Comptez ensuite le double de l'épaisseur du mur pour la largeur des fondations et environ 50 cm de profondeur.

Repérez l’emplacement du mur et des fondations avec des piquets et un cordeau en prévision de la fouille.

”Préparation

Par la suite, procédez au décaissement du sol en veillant à bien respecter la profondeur choisie.

2.Les fondations

Au fond de l’espace creusé, posez une première couche de graviers sur 10 cm de profondeur a minima. Damez avec une dameuse manuelle pour répartir et tasser ces graviers.

Appliquez ensuite une première couche de béton de propreté sur au moins 4 cm : elle permettra de travailler sur une surface plane pour la suite.

Disposez ensuite l’armature pour les fondations sur des cales d’une hauteur minimale de 3 cm, en faisant attention à garder aussi une distance de 3 cm entre le ferraillage et les parois des fondations. Ceci assurera un bon enrobage du béton.

”Composition

Avec le béton fabriqué par vos soins ou commandé en centrale, poursuivez par le coulage. Prenez soin de bien répartir le béton avec un râteau, de niveler et de lisser à la fin avec une taloche.

3.La pose du mur

Avant de commencer la pose de votre mur, vous devez préparer votre mortier. Appliquez pour débuter une première couche de mortier sur les fondations avec une truelle.

  • Posez votre premier parpaing, en commençant par un angle ou une extrémité du mur. Tapotez avec une massette pour bien fixer le parpaing : il servira de base. Vérifiez dès lors son niveau et sa verticalité.

”Pose

”niveau
  • Procédez de la même manière pour le reste de votre première rangée, en faisant attention de laisser un joint d’1 cm entre les parpaings. Une fois la rangée finie, remplissez les joints horizontaux et verticaux.
  • ”Construction
    • Effectuez le même processus pour les rangées suivantes, en prenant soin de lisser les joints au fur et à mesure de la pose.

    Une fois votre mur fini, déposez une dernière couche de mortier sur la face supérieure et lissez. Couvrez éventuellement votre mur d’un enduit ou d’un crépi (esthétique et facile à poser).



    Afin d’entreprendre vos travaux le plus rapidement possible, vous pouvez faire appel à nos conseillers AlloBeton et réaliser votre devis de béton en ligne : obtenez ainsi du béton résistant et durable pour vos fondations de clôture !